Séjour à l’hôpital

Bonjour à tous,

Je suis de retour à la maison depuis presque une semaine et je profites de me sentir vraiment mieux pour venir vous racontez mon séjour à la clinique. Pour les moments après l’intervention j’ai eu quelques moments difficiles mais je tiens à préciser que chacun réagit différemment et que d’après mon chirurgien j’ai pas eu de chance mais voilà malgré quelques petits points négatifs ça s’est bien passé et aujourd’hui je vais mieux que jamais donc même si vous aussi les premiers jours c’est pas la grande forme franchement ne vous découragez pas au bout de 3-4 jours tout va mieux de jour en jour. Bref je le répète ce que je vais vous racontez c’est mon vécu, mon expérience et donc ce n’est pas forcément ce qui vous attends mais ça peut être bien aussi de savoir que ça peut arriver ça évite de se poser des questions.

 

Alors je suis entrée à la clinique le dimanche après midi un peu avant 16h, peu de temps après on est venu me prélevez, on m’a demandé un echantillon d’urine pour vérifier qu’il n’y a pas d’infections et puis à 18h j’ai eu droit à mon plateau repas. L’infirmière me l’a déposé en me disant profitez en bien c’est votre dernier, un peu comme si j’allais me faire exécuter.

Avant de dormir j’ai eu droit à un xanax qui n’a pas fait effet plus que ça j’ai vraiment très peu dormi mais bon ça c’est plutôt normal. petite péripétie de la nuit, l’infirmière qui débarque dans ma chambre à 1h du matin pour me demandez si j’ai bien été prélevé en arrivant, je lui confirme que oui mais elle insiste en me demandant si je suis sûr qu’on m’a bien pris du sang, comment dire oui je suis sûr quand même je vois pas comment j’aurais pu l’imaginer mais elle a quand même reposer 3 fois la question. Apparemment le labo n’avait pas envoyé les résultats et il les fallait absolument puisque je passais au bloc à 8h bref ça n’a pas aidé à me rendormir après.

Le matin à 6h en route pour la douche à la bétadine et à 7h45 en route pour le bloc.

L’anesthésie à duré environ 3h et l’intervention en elle même autour d’une heure, dans mon cas peut être un peu plus puisqu’on m’a enlevé la vésicule en même temps mais voilà c’est assez rapide.

Je ne me souviens même pas de ce qui s’est passé les secondes qui ont suivis l’envoi d’oxygène et je me réveille en salle de réveil enfin j’entrouvre les yeux difficilement parce que honnêtement on m’a parlé mais je ne me souviens pas j’étais complètement dans le gaz, je sais juste qu’on m’a enlevé le masque à oxygène et qu’on m’a dit qu’il fallait attendre un peu pour voir si je respire bien avant de me faire remonter en chambre. J’ai entendu qu’on appelait les infirmières pour prévenir que je remontais et je me suis retrouvé dans ma chambre où pour me remettre dans mon lit je me suis sentie un peu secouée mais après la journée à été très floue je n’ouvrais les yeux que quand l’infirmière venait contrôler si tout allait bien. Au début c’était toutes les 30 minutes puis toute les heures, 2 heures etc je me souviens d’avoir demandé l’heure à 14h30. A partir de là quand l’infirmière passait deux fois je lui ai dit que j’avais envie de vomir mais elle me disait que c’est normal les nausées donc je laisse faire mais dans l’après midi les vomissements ont vraiment commencé. Alors franchement sur le moment même si ça fait un peu mal puisque l’opération est toute fraîche ça soulage aussi beaucoup. Le temps où les nausées sont là on se sent vraiment très barbouillé et c’est de pire en pire jusqu’au vomissements où là pendant un court moment on se sent libéré jusqu’à la prochaine nausée. Le lundi et le mardi j’ai du vomir 5 ou 6 fois jour et nuit donc j’ai été beaucoup mise sous anti nauséeux pour limiter tout ça et je n’ai eu quelque chose à manger que le mardi soir parce qu’avant je ne le sentais pas. On m’a apporté une compote et j’ai du en manger la valeur d’une cuillère à café voir deux mais rien à faire ça ne restait pas. Même chose pour l’eau en fait j’ai eu l’impression à partir du mardi matin que chaque fois que j’avalais une goutte d’eau ou que je tentais une petite bouchée de compote que ça me redonnait des vomissements dans les 15-20 minutes à suivre. Du coup autant dire que ça ne donne pas envie de boire et que je me sentais pas très en forme je marchais juste pour aller aux toilettes et retour dans mon lit. Ca m’a également fait beaucoup dormir, avant le vomissement on sent une forte gène donc on est bien réveillé et puis une fois passé c’était dodo assuré. Ca à duré jusqu’au jeudi après midi mais depuis plus rien et je revis  et je n’y pense plus du tout et voilà ça n’a pas été facile mais franchement ça aurait pu être bien pire.

D’un point de vue soin, le lundi j’étais scopée donc en surveillance continue, avec les bandes de contention par dessus mes bas qui gonflent chacune son tour et qui tient tellement chauddddd et du coup pour dormir réellement c’est compliqué et à partir du lundi soir début des piqûres anti coagulantes matin et soir. Le mardi après midi on m’a enlevé les bas qui gonflent et ça fait un bien fou. Le mercredi après midi on m’a déscopé  parce que je respire bien et qu’il n’y a pas de problème et le jeudi matin on m’a enlevé les perfusions et refait les pansements.

Bon à côté de ça le lundi soir, j’ai eu la visite de mon chirurgien qui m’adit que l’opération s’était bien passée que ce soit la sleeve ou la vésicule et que visiblement j’avais un gros estomac, un estomac de compet :D chose dont je ne doute pas vu ce que j’étais capable d’avaler certains jours. Il m’a autorisé à me lever pour les toilettes et à boire. Les toilettes c’était important parce que les infirmières voulaient me poser une sonde si je n’y allais pas avant 19h sauf que moi le bassin c’est pas possible ça me bloque je peux pas faire pipi couchée c’est juste pas possible j’ai tenté avant qu’il passe et non rien alors que juste après j’ai fait mon premier levé et là nickel donc c’est vraiment le bassin qui gène. Pour boire il me dit que le mardi il faudrait que j’arrive à boire 1L d’eau dans la journée sauf que comme je vous l’ai expliqué plus haut impossible pour moi puisqu’à la moindre petite gorgée j’étais malade. Il est ensuite repassé me voir le mercredi après midi pour voir comment ça allait donc je lui ai expliqué que ce n’étais pas mieux, je n’ai jamais eu de douleurs par rapport à l’opération donc je lui ai bien dit que ça c’était cool mais que mes nausées ne passait pas et c’est donc là qu’il m’a expliqué que visiblement j’avais mal réagi aux anti douleurs et que c’est pour ça que j’étais malade comme ça. Il m’annonce que je sortirais jeudi ou vendredi selon comment ça va et qu’il revient le lendemain matin. Lendemain matin je lui dis que je ne bois toujours pas, il me répond que c’est pas bien que je vais me déshydrater quand on va m’enlever la perf et qu’il faut que je force un peu. Bref puis il me dit que ce serait quand même bien que je rentre chez moi que je m’y sentirais forcément mieux donc j’accepte il me prépare les papiers, l’infirmière me change mes pansements et c’est parti :)

je me sens libéréeeeee et même si je suis encore un peu faible je suis trop heureuse à l’idée de retrouver mon chez moi et mon petit chat (qui depuis ne me lâche plus :) )

Voilà en gros pour ce séjour à la clinique où je n’ai pas des souvenirs super clairs j’ai beaucoup somnolé les 3 premiers jours et j’avais du mal à sortir de cet état là mais le bilan de tout ça c’est ce que le chirurgien m’a dit le mercredi : les premiers jours on se dit mais pourquoi j’ai fait ça, j’ai fait une connerie etc et que finalement 6 mois plus tard on se dit que franchement si c’est à refaire on le refait sans hésiter que c’est comme les accouchements sur le moments on a tendance à se dire plus jamais et finalement on recommence :) pour être honnête je n’ai pas besoin de 6 mois pour dire que oui si c’était à refaire je n’hésiterais pas parce que là à J+9 c’est déjà oublié j’ai l’impression que c’est très loin derrière moi.

Je vous prépare un article sur le retour à la maison et ce que je manges à peu près dans ma journée et sur l’évolution de mon poids à J+7 etc

En attendant prenez grand soin de vous, à très vite

Jennifer

, , , , ,

Motivation is it... |
carnets contrits |
La vie sans mon amant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Takatoukiter
| Mon enfant est malade
| Anathinforever